Loading ..   Chargement ...

Association de Tourisme Equestre du Pays de Vitré
 Accueil > Randonnées
Loading ..

Prochaines randos :

<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6 7 8  Suivants >>


Breizh Tour30/07/2005

Arrivée samedi 30 août à ST HERNIN.
Le gîte est remarquablement situé. Nous retrouvons l’équipe présidentielle partie très tôt le matin de Val d’Izé.
Chacun procède à son installation, les paddocks sont prévus, tout baigne…..
L’heure de l’apéro approche, le président répartit les t ches entre les différentes équipes. Une heure plus tard, 1er test avec l’équipe barbecue qui nous prépare du poulet sur le nouveau matériel.
Test réussi !!

Dimanche 1ère rando, 2 groupes. Les chemins sont magnifiques. Nous nous sommes un peu perdus, mais juste ce qu’il faut !
Dans l’autre groupe, Baptiste a essayé la selle sous le ventre de Cheyenne, mais finalement c’est plus pratique sur le dos. Jumbo a un petit problème de boiterie et Chloé a beaucoup de peine.
Après le repas, notre « barde » Henri nous invite à chanter, accompagné par Michel qui se revoit à Woodstock (quelques cheveux en moins).

2ème rando magnifiques sont les chemins. Toujours 2 groupes. Nous nous sommes perdus un peu, mais juste ce qu’il faut !
Retrouvailles au ch teau pour le pique-nique livré une nouvelle fois par l’équipe intendance.

Mardi : journée de repos.
Petit déjeuner…. Pique-nique à la mer ou pas pique-nique à la mer ? Vaste problème….
Finalement pique-nique au gîte, amélioré pour certains, puis visite du ch teau de Trévarez pour ceux qui le souhaitent.
Le soir, Martine ayant fait l’acquisition d’un trivial pursuit, jeu pour tout le monde. Bazar monstre, mais qu’est ce qu’on rigole !!!
Retour de Patrick, Chloé et Florence qui ont fait un aller-retour sur Thourie pour laisser Jumbo et revenir avec Boléro, ravi de venir en vacances.

3ème rando Port Ste Catherine
Il bruine un peu le matin mais le circuit est très agréable et puis le soleil revient.
Casse-croûte à l’écluse toujours avec livraison assurée. L’apéro est bienvenu car nous sommes arrivés un peu en avance….
Il y avait 3 groupes aujourd’hui, dont un qualifié de lent. Tout le monde est arrivé ensemble ou presque. Va comprendre !!
A noter : Ste Catherine est la sainte des vierges et co-patronne de l’EUROPE.

4ème rando
Des noms on ne peut plus bretons ; Roc’h Ar Werc’her + Roc’h Toullaeron… Chemins toujours aussi beaux et très variés.
Valentin, dans le premier groupe, a voulu montrer à ses camarades comment étendre le linge sur un fil en étant à cheval ; qui du fil ou du cheval n’a pas compris ? Le fil a cassé, la mémé propriétaire des lieux était un peu inquiète. Heureusement, Mac Gyver dit Cri Cri a réparé l’installation.
Annet, Françoise et Thierry sont allés à Concarneau pour acheter des sardines.
Normalement on va à Messine pour les sardines et à Lorient pour les harengs, mais vu la distance, ce sera Concarneau. Un vrai régal, l’équipe barbecue est au top.
Trivial ou belote ensuite. Pour le trivial, 2 groupes plus un juge. C’est toujours le bazar.
Qui dit bazar dit on se marre !

Vendredi journée transfert
Nous quittons ST Hernin pour rejoindre Quistinic.
Arrivée à Quistinic. Le gîte se trouve au centre du Bourg. La présence d’un crucifix entouré d’amulettes nous fait craindre un endroit hanté mais il n’en sera rien. J’ai personnellement bien vu le soir une grande silhouette noire, en jupe, qui après vérification le lendemain s’est avéré être le curé du village, très traditionaliste.
Le confort de notre nouvelle demeure n’est pas comparable à la précédente. Qu’importe, nous ferons avec.
La répartition dans les chambres se fait par affinités acoustiques nocturnes. En clair, les ronfleurs d’un côté et les épieurs de l’autre. Les chevaux sont parqués près du cimetière.

5ème rando
Le groupe est divisé en 2 compagnies.
L’étape est changée ; nous visiterons les forêts de Camors et Floranges à la place du tour de Quistinic (moins long), afin de permettre aux amateurs de musique bédouines de se rendre à Lorient lundi.
La rando en forêt c’est pas facile sur le plan topo……
13H DRAME ! On a perdu la 2ème compagnie. Heureusement, Patrick qui assure l’intendance avec Annet, n’écoutant que son courage, part à la recherche de nos valeureux cavaliers.
15H tout s’arrange, on a retrouvé la 2ème compagnie….
Les grandes allées droites et engazonnées ont permis à tous de faire de supers galops.
Le soir venu, les 2 compagnies iront, au clair de lune, à la crêperie du village.

6ème rando GUERN
Le partage du groupe en 2 compagnies n’ayant pas donné satisfaction, les filles décident de faire équipe ensemble.
Nous laissons donc partir ces fières créatures. Après ¼ d’heure nous partons à notre tour et là, surprise, au bout d’une minute nous retrouvons nos filles et nos compagnes (Aux armes etc…)
Pendant ces 15 minutes elles ont parcouru presque 100m ! Elles ne peuvent que progresser !
Direction la chapelle ND de Quelven. Il suffit de suivre le balisage bleu (environ 1 marque tous les 20 m). Lorsque les filles nous rejoignent, elles nous affirmeront ne pas avoir vu de balisage…..Chacune y va de sa version. Propos que nous qualifierons de capillotractés*.
Après le repas, elles repartent les premières. Même scénario que le matin lorsque nous démarrons, sauf qu’elles ont parcouru au moins 150 m. Cela n’a l’air de rien mais il s’agit quand même d’une augmentation de 50%, ce qui va les stimuler pour la suite.
Tellement stimulées qu’elles vont rester 2h au même endroit, sans s’arrêter, en tournant sur place. Le reste du circuit sera occulté. Il n’empêche, les questions fusent au retour et les demandes de précisions concernant l’exploitation des cartes sont de plus en plus nombreuses.
Le danger guette…..
*(capillotracté = tiré par les cheveux).

7ème rando. Tour de Quistinic
Toujours 2 groupes, l’un féminin, l’autre masculin.
Il y a bien 2 « galinettes cendrées » qui souhaitent se joindre au groupe des garçons, ce qui déclenche une réaction épidermique spontanée chez les filles, soucieuses de préserver leur bien le plus précieux, (nous). Tant pis galinettes, vous randonnerez seules.
Le départ est un peu difficile pour le 1er groupe, mais ces dames prennent très vite de l’assurance. Après le pique-nique, direction Poul-Fétan pour une visite sympa de ce village typique.
Parcours impeccable des filles sur le retour. Nous nous interrogeons….D’où viennent ces capacités soudaines ?
Il y a bien sûr les tuyaux glanés la veille auprès des gars sur ce qui concerne les cartes, mais il y a aussi et surtout un fait nouveau : elles picolent pendant le trajet, ce qui les amène presque au niveau des hommes !
Le soir, comme convenu les amoureux de danses orientales vont à Lorient pendant que les autres, après une petite omelette, entame un trivial où encore une fois l’équipe gagnante aura bénéficié de l’aide d’un juge peu scrupuleux.

Mardi transfert- Direction Locoal Mendon
Disciplinés à cheval, disciplinés nous restons en voiture et suivons ainsi Hervé et le Président à Baud où ils vont faire le plein. Les gens nous voient passer dans un sens puis dans l’autre, un peu étonnés. Il faut dire qu’une dizaine de véhicules plus les vans ne passent pas inaperçus.
Au diable le confort d’une maison, chacun monte sa tente.
Il fait un temps splendide, Antoine Michel est de retour, nous décidons de faire griller des moules pour fêter tout ça !

8ème rando. Erdeven Ploemel
Les groupes sont de nouveau mixtes. On note néanmoins un changement de comportement très net chez les filles. Leur aptitude à lire la carte les a transformées.
Avant on pouvait entendre : « Dis-moi mon petit chéri, où sommes nous et où va-t-on ? », maintenant c’est plutôt : « eh banane, c’est pas ce chemin mais l’autre à 30 m qui est le bon ! », lorsqu’un de nos zélés pisteurs a une légère hésitation. Le déclin est amorcé, jamais plus la rando ne sera ce qu’elle était. Heureusement, notre Président, conscient du péril, a prévu un stage de recyclage l’année prochaine.
Eh oui ! chez les Mahométans de Kirghizie, la femme a une très grande place…..juste après le chameau. Elle peut également se plaindre mais en silence…..
L’année prochaine sera donc consacrée à la véritable place de l’homme dans la rando. Merci Président pour cette décision visionnaire !

9ème rando . Presqu’île de Quiberon
En ce qui me concerne, c’est plateau de fruits de mer sur une terrasse face au golfe, avec ma petite famille. Pour d’autres, c’est réveil matinal, galop de nuit sur les plages puis déplacements sur le sable poursuivis par une splendide créature aux seins nus (version Antoine).
Légende, réalité, qui sait ?
En tout cas le soir tout le monde se retrouve au resto sur le port d’Auray après avoir comme l’an passé essayé de manger à la fête locale.
Demain on range tout et ce sera le départ.
Dommage……

Rumeur : Les instances réfléchissent à une possible élection de « Miss Azimut »
A suivre………

Alain


Saint-Laurent / Oust 16/07/2005

Pour profiter au maximum de ce week-end, 7 cavaliers arrivent dans le magnifique gîte communal dès le Vendredi Soir. Après avoir pris place, salué Mme Le Maire et installé les chevaux, direction Malestroit pour une dégustation de pizzas au son d’un concert reggae. Décibelles à fond. Bravo l’organisateur ! Samedi, levés tôt vu la chaleur annoncée, nous partons sur un parcours bien tracé d’une trentaine de kms. Heureusement car il y a des chemins partout. Sophie et Loïc nous rejoignent pour le repas du soir. Nuit très calme mais un peu courte. Dimanche, petit déjeuner animé autour des cartes d’Henry… de toute façon, il y a des chemins partout…. Départ aux aurores pour 28 kms finalement bien agréables. Il y a des chemins partout… à vous de choisir. Retour vers 14 h au gîte. Sieste pour certains, arrivée de l’étape du tour de France pour d’autres. Déjà le week-end se termine. Retour dans nos pénates. Merci à Henry qui nous a fait passer un bon moment avec un peu de « piment ».


Trec14/07/2005

Merci pour l’accueil chaleureux et l’organisation. Nous étions plus d’une vingtaine à emprunter les chemins de Val d’Izé le matin sous un soleil ardent. En cours de route et à l’arrivée nous attendaient quelques épreuves avec juges dévoués. Puis arrivait l’heure de l’apéritif et du barbecue ( si vous avez besoin un jour d’un barbecueman, demandez à Patrick s’il est disponible)…Deux nouvelles adhérentes ont commencé à jouer à « je t’arrose », activité qui s’est presque généralisée sous l’œil réprobateur de notre président et d’autres qui préférèrent s’absenter pour une sieste ou une marche à pied. Un groupe a joué les prolongations et a pris le repas du soir chez Roland et Annick.


Saint-Denis de Gastines25/06/2005

Gr ce aux performances de Roland lors du rallye 2004 organisé par Ginette et Jean Pierre « Association CARABOMA »
11 cavaliers ont bénéficié le samedi d’une journée rando dans le secteur de St Denis et 9 personnes(du groupe taroteurs…) ont apprécié le gîte mais ont sans doute quelque peu troublé la quiétude du voisinage par leurs éclats de rire et leurs chants. La soirée à été fort sympathique ,les grillades excellentes et l’intendance irréprochable.
Le Dimanche matin étant toujours plus difficile, seuls quelques courageux ont participé au rallye édition 2005. Dommage !
Yves a été le meilleur représentant de l’ATEPV. Il s’est classé 7ème avec Tamir


Coteaux de l'Aubance04/06/2005

Situés à une vingtaine de kms au sud d’Angers, côté rive gauche de la Loire, Hervé et Evelyne furent bien inspirés de vouloir nous faire découvrir cette magnifique région de l’Anjou.
Samedi matin, de bonne heure (enfin presque) et de bonne humeur (comme toujours) nous voici partis. Mais hélas, au bout de quelques heures, l’aventure s’arrête prématurément et brutalement pour Henri et Baptiste, le camion ayant « pété une durit » Vraiment navrant !!!
Arrivés à Brissac-Quincé, les 6 cavaliers rescapés sont accueillis par un autochtone avec un petit vin aux couleurs locales et des fraises. La rando s’annonce bien. Des paysages vallonnés et variés, des chevauchées au milieu des vignes sans limites, quelle sensation de liberté et quel plaisir ! Une superbe boucle qui nous a ramené en fin de journée vers Brissac, vue imprenable sur le ch teau, au milieu des herbes ondulant sous le vent.
Réunis autour d’une bonne table pour la soirée dans un superbe gîte aux allures de maison bourgeoise fraîchement rénovée, certains d’entre nous ont découvert une spécialité locale « le soufflé au Cointreau » qui a permis de bien digérer la choucroute. Excellent tout cela…(sauf pour la ligne…)
Dimanche matin, après un petit déjeuner aux croissants croustillants, nous quittons les lieux en regrettant de n’avoir pas profité plusieurs jours de ce cadre magnifique. Direction les bords de la Loire dans un village qui rappelle bien des souvenirs à Evelyne. Parvenus sur les hauteurs des coteaux, nous devinons le lit du fleuve, la vue est magnifique et le soleil est au rendez-vous. Après un pique-nique qui ferait p lir d’envie bien des randonneurs, nous repartons cette fois au bord de l’eau sur de très longs chemins engazonnés où nos montures ont pu s’exprimer librement.
Merci aux G.O. pour ce merveilleux week-endSi toutefois cette rando figure de nouveau au calendrier 2006, un conseil : NE LA RATEZ PAS !

Monique


Plechatel09/04/2005

Jeudi précédent
Je rentre de la gym. On a attaqué le tour du barrage et j'ai souffert. Mon mari, toujours aussi fêlé, m"annonce qu'il ne pourra pas venir à la rando du week-end. Mon cerveau envisage toutes les possibilités et décide d'appeler Monique ( qui déguste, à cette heure, le pommeau des Gatel ). C'est Elisabeth qui me remplacera le samedi et c'est moi qui remplacerai Jean-Luc tout le week-end. Vous suivez? Bref, j'échappe à mon petit dernier et à sa pile de vêtements. (Béatrice)

Vendredi précédent
Monique ne randonne pas avec moi samedi….Donc il faut que je prépare le matériel, le pique-nique, ma valise….C'est fait. Maintenant, je dois sortir m'occuper des moutons et des chevaux, enlever le crottin et il fait un froid de canard. Pluie, averse de grêle, vent du nord ont accompagné cette journée. Ce n'est plus de mon ge de sortir de ce temps-là!!! Si c'est la même chose tout le week-end, je vais regretter très fort mon feu de cheminée. (Le Président)

Samedi 9 avrilMais qu'est-ce que je fais à la braderie de Nantes? Quand je pense à ceux qui randonnent, j'ai le coeur qui se serre. Allez, je les appelle :
- Vous avez beau temps. Vous êtes garés à Saint-Malo de Phily. Vous mangez une viennoiserie accompagnée de café ou chocolat chaud. Vos chevaux sont prêts. Vous êtes 7 cavaliers frais et de bonne humeur. Bon, je te quitte, voilà un client.
Les clients sont partis et mon esprit vagabonde. Je vois la toute première partie de randonnée dans laquelle Pierrick crie après Karim car il faut descendre un chemin très escarpé. Voilà mon Kléber chéri monté par Elisabeth et Inspecteur qui prennent la tête du chemin de halage, petite allure soutenue… Il fait vraiment froid dans cette ville et les clients ne sont pas nombreux en cette fin de journée.Allez, je rappelle mon homme! Ils ont terminé la rando et boivent un coup au soleil mais à l'abri du vent. Certains chemins étaient très roulants, d'autres étroits et sinueux, paysages très vallonnés où fleurit très sérieusement le printemps.
Mais qu'est-ce que je fais au boulot? (Monique)

Dimanche 10 avril
Une partie du groupe défait les paddocks. Béatrice et moi terminons le ménage dans le gîte. J'ai fait les comptes, j'ai réglé le loueur, j'ai bien distribué les cartes ( mais oui!...) J'espère que la soirée crêperie a plu à mon mari, à Béatrice et à Chloé. Hélas, Patrick et Chloé doivent repartir ce matin car Korrigan boite. Il faut partir car les Gatel vont nous attendre au point de départ.
Nous voilà en selle et nous aidons Hervé à éduquer son nouveau cheval. Même chemin escarpé que la veille. Ma Fifi ( que j'ai rassurée au sujet du bagne ) prend la tête. Mêmes cris… Monique nous accompagne aujourd'hui mais une immense fatigue semble peser sur ses épaules en ce début de journée. Les randonneurs s'extasient devant les paysages et ça me rassure aussi. A la fin de la journée, Monique qui a retrouvé la forme parle de faire des crêpes ce soir. Hervé couvre Chiqueur et Chicot d'une magnifique couverture. Les participants ont l'air contents??? (Christine)

Mais oui, c'était super. Nous allons aborder la semaine avec le soleil sur le visage, et dans la tête des souvenirs euphorisants. Quoi de mieux à la fin de l'hiver. LES SORTIES AVEC LES SIMON, EXTRA CONTRE LE BOURDON!


Belle-Isle-en-Terre26/03/2005

Belle Isle en Terre, quel drôle de nom ? Vous avez déjà vu une île au milieu des terres !
Enfin, on est allé voir quand même…
Après un démarrage difficile : crevaison pour Jean Luc, éclatement avec trains complets H.S pour Christian, le ralliement finit par se produire vers 12h30. Equipe au complet : Béatrice et Jean Luc, Catherine la petite nouvelle, Martine et Christian, avec une pensée pour Françoise et Patrick inscrits aux absents. Le temps de souhaiter la bienvenue à Catherine, sa première randonnée avec l’ATEPV, c’est le départ pour la première boucle de 26 Kms : démarrage qualifié de rapide par Catherine et normal pour certains autres &#61672; l’enquête est en cours…
Beaux chemins, paysage vallonné, ascension du Menez Bré, météo mitigée avec quelques gouttes de pluie en « altitude ».
Soirée au gîte du Christ (sans Jésus), repas copieux, hébergement rustique au coin du feu.

Dimanche 2ème boucle de 28 Kms : incident d’orientation, égarement total en pleine forêt parmi les loups &#61672; très grand sang froid de l’équipe, pirouette arrière avec rattrapage sur le parcours secondaire. Catherine trouve l’allure trop lente (la prise de confiance est certaine) et certains autres trop rapide &#61672; 2ème enquête en cours…
Le soir départ de Catherine, en espérant la revoir lors d’une prochaine rando, puis dîner en crêperie, retour à la boussole…

Lundi 3ème boucle de 17 Kms : circuit apaisant avec une météo clémente, retour sur les traces de la perdition du dimanche &#61672; analyse des causes et prise de résolutions pour l’avenir…
Pique nique au gîte à 14h, derniers échanges avec Max, notre hôte, intarissable sur le cheval.

Au fait Belle Isle en Terre…. C’est le village entouré de rivières.

Christian


Origné (53)13/03/2005

La vérité sur la rando d’Origné !

Gr ce à notre enquête méticuleuse, le voile est enfin levé sur l’absence du Général à Origné. Aucune grippe ni autre pathologie comme a essayé de nous le faire croire Sébastien.
Il s’agit simplement d’un contentieux entre le Cœur de Lion et le Bon Mayennais, chacune des parties concernées refusant d’écouter l’autre.….. D’où l’absence de notre vétéran, soucieux de défendre son fromage breton.En ce qui nous concerne, malgré les ruses de Christian pour nous égarer sur le trajet (cartes truquées entre autre), nous avons rejoint le groupe dans le somptueux bois de l’Huisserie, plutôt bien fréquenté par ailleurs !
Les fidèles étaient là comme à l’accoutumée.L’équipe organisatrice au top avec une logistique parfaite ; croissants le matin, chili le midi chez Sophie et Thierry et bolée de cidre à la fin.
L’itinéraire très sympa et varié, un temps splendide qui a fait sortir beaucoup de piétons sur les bords de la Mayenne, nous privant ainsi de quelques galops supplémentaires, nous ont offert d’excellents moments.
Un grand merci à Sophie, Martine, Thierry et Christian pour cette magnifique journée où bonne humeur et convivialité sont allées de paire.

Au fait, on pourrait peut être organiser une dégustation de fromages bretons et mayennais afin de savoir qui a raison du Général ou de Martine et Christian ????

Alain


Mézières sur Couesnon04/03/2005

C'était pas la grande chaleur mais ils étaient quand même 12 cavaliers ce matin-là à s'être extirpés de la chaude couette pour aller geler. Sans compter Elisabeth très dévouée qui a quitté ses plumes pour transporter le fiston François qui finira cette randonnée muet et transi. Petite nature ce garçon ! (Pourtant avec tout ce qu'il mange, devrait y'avoir un max de charbon!). Bref, nous voilà séparés en deux groupes, et le mien part en dernier. Le début est un peu difficile, j'ai les os qui craquent et les pieds malhabiles. Mais malgré une petite averse, je reprends bien vite bon moral, bon pied et bon œil afin de profiter au maximum de cette première escapade. Je ne comprends pas bien pourquoi mon copain n'est pas avec moi et pourquoi ma cavalière habituelle n'est pas sur mon dos. Il paraît qu'elle devait casser des cailloux ou des murs. Vous croyez qu'on me l'a envoyée au bagne?…
Pour commencer, je les ai vus prendre boisson chaude et petits g teaux ( Ah! Monique, penses-tu parfois au poids que l'on doit transporter?) et pour terminer, il y avait une cavalière avec un (pré)nom qui ressemble à une gourmandise qui fêtait un printemps de plus. Vive les traditions et que les bouchons sautent!

Fifi (et Béatrice)


Rando de Noël19/12/2004

29 chevaux montés ou attelés ont participé à cette randonnée qui partait du barrage de la Cantache pour effectuer une boucle via Montreuil sous Pérouse et Landavran. Une trentaine d'adhérents ont retrouvé des forces à la ferme auberge de Saint-Didier. Merci à Christian pour son organisation. Gr ce à lui, le circuit fut amélioré en passant sur des terrains privés négociés pour cette journée seulement


Téléthon12/12/2004

Après la boisson chaude et le croissant offert par les pédestres Izéens, nous montons sur nos chevaux et partons défiler dans Val d'Izé derrière les pédestres et les vététistes mais devant les attelages. Arrivés à l'église, nous prenons une petite route et partons pour une randonnée de deux heures. Entre le brouillard et la température glaçante, il m'a fallu penser très fort à une de mes anciennes élèves, myopathe, pour garder un sourire givré. Daniel et Yves nous attendaient aux points délicats pour nous éviter tout accident. Heureusement, les copines qui s'étaient dévouées nous ont réchauffés à coups de vin chaud. Certains, inscrits au repas du soir, ont passé une fort bonne soirée…


Val d'Izé - Gahard06/11/2004

Chez Pierrick et Monique, le lieu de départ, quelques-uns arrivent un peu en retard et le président devient bizarre. Dans ce matin froid mais sans brouillard, Monique et Béatrice démarrent en fanfare. L'une a une monture qui part comme un chauffard. L'autre, de sa façon de monter, son cheval en a marre. Sur les chemins porteurs, pas de flemmards. Chocolat, thé, café, croissants attendent au Mécé Bar. Valentin remonte la file en criant: "Attention, mon cheval a dû fumer un pétard!" L'artiste Henri fredonne des airs écrits par Mozart. Pierrick et Evelyne avancent botte à botte et quels bavards! Au pique-nique, le groupe croise des chasseurs ignares qui confondraient randonneurs, cerfs et renards… Ce qui ne l'empêche pas de déguster très peinard, potage, salades et foie de canard étalé sur des tranches de b tard.
Au hasard des chemins et des regards : collines colorées, feuilles qui crissent, cours d'eau sans nénuphars, découverte de champignons, certains très bizarres.
Christian, avec le matériel de maréchalerie, fait du tintamarre. Au gîte, abondance de pommeau, de cidre et de pinard. Au repas, potage, blanquette puis far. Les fumeurs se mettent à l'écart pour déguster leur cigare. Après, certains gagnent rapidement leur plumard. Elisabeth essaie d'avancer dans la lecture de son polar. D'autres s'essaient à un jeu pour lequel rentre une part de hasard. La nuit, les chevaux dorment, dans trois paddocks, sans cauchemar. Le lendemain, retour vers Val d'Izé et au revoir Gahard! Voilà une randonnée qui, en 2005, ne restera pas dans les placards!

Béatrice


Sainte Suzanne16/10/2004

Pendant la ballade, j'ai entendu : "....... Christine ......", j'ai répondu " Oui ?" et tout le monde a compris : "Oui je veux bien faire le compte rendu" !!!
Je me suis fais avoir, mais en reflechissant bien, j'ai plutôt de la chance car je fais le compte rendu d'un super week-end !
Sous un ciel incertain, nous sommes partis samedi matin. Au premier chemin se trouvait un panneau : ATTENTION Chasse au sanglier. Voici bien notre veine! Nous avons pu continuer la ballade et nous avons juste évité la forêt de la petite Charnie. Martine et Christian nous ont rejoint dans l'aprés-midi et c'est bien-sur Kleber qui nous a averti de leurs présences.
La pluie est venue une petite heure et nous avons encore plus apprécié la soirée : Chambres d'hôtes superbes, feu de cheminée, bon repas et bulles car Monique fêtait une bougie de plus.
Dimanche matin, une petite pluie nous a fait peur pendant 5 min et nous a laissé tranquille pour le reste de la journée.
Sainte suzanne et ces chemins nous laisseront de bons et beaux souvenirs. Merci à Yves pour l'organisation.

Christine


Brocéliande18/09/2004

En l'an de gr ce 2004, Dame Valérie, accompagnée du chevalier Jean-Yves, nous conduisit sur les traces de Merlin, Viviane, Morgane, Arthur et la belle Guenièvre, Lancelot et tous les hôtes de la belle forêt légendaire de Brocéliande. Sous un crachin matinal, les destriers furent séparés en deux groupes. Coeurs vaillants, rien ne nous arrêta. Cependant en ces lieux ensorcelés et ensorceleurs, le soleil resplendit rapidement et nous pûmes avoir tout notre soûl d'allures, de paysages. Nous rencontr mes même messire Guy qui nous fit l'honneur de nous rejoindre au banquet prévu à la Fontaine de Barenton puis de nous guider le lendemain. Tel un ménestrel, il nous fit part et nous montra toutes les curiosités cachées ou célèbres de ces lieux. Nous eûmes la chance d'être introduits le dimanche midi dans l'enceinte d'un ch teau où damoiseaux et damoiselles en costumes médiévaux nous autorisèrent à parcourir le parc dans lequel un enchanteur jouait de la harpe. Dimanche soir, la compagnie se dispersa… heureuse de ce dépaysement si près de son fief…

Béatrice


Saint M'Hervé12/09/2004

Beau temps pour commencer cette rando, sur le dos de mon fidèle Jumbo.
Une tentative d'oubli de Béatrice sur le parking a malheureusement échoué.(Béatrice remercie Chloé!...)
Nous retardons notre départ.
Supers chemins, très peu de routes et de fantastiques galops dans le pays mayennais avant d'arriver au pique-nique dans un centre équestre qui a ouvert ses portes à cette occasion. Nous avons longé un lac où l'eau arrivait jusqu'au poitrail de nos montures.
Charmant pique-pique.(Merci à la maman de Chloé pour cette fameuse tarte!...)
Et nous voilà repartis.Nous avons rencontré un ne ( lapin à grandes oreilles) qui nous a brait sa chansonnette. Nous avons escaladé une colline au sommet de laquelle le Christ et la Vierge veillent sur la ville de Chaillans. Et pour finir un petit bain de sabots dans la rivière. Bref, une rando à refaire.
P.S. : une rando sans Alain pour m'appeler VERMISSEAU

Chloé

<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6 7 8  Suivants >>